logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/11/2011

LE SEL DE GUERANDE

GUERANDE est une cité médiévale dont l'enceinte fortifiée est l'une des rares ayant conservé ses remparts dans sa totalité

Fichier:Guérande Fachwerkhaus.jpg

La maison du Potier XVIe S. place du Pilori

Fichier:Marais salants.jpg

C'est en 854 qu'apparaît la première mention écrite des salines dans les alentours de Guérande

Lors des marées de fort coefficients deux fois par jour l'eau de mer venue du large pénètre dans les marais, le paludier en ouvrant une vanne lui donne accès à la vasière, le soleil et le vent vont permettre son évaporation jusqu'à la cristallisation du sel

Fichier:Batz-sur-Mer Marais Salants (2).jpg

 

Depuis des siècles les paludiers sont les héritiers et les gardiens d'un patrimoine unique

Le métier de paludier est l'une des rares professions agricoles qui utilise une technique absente de mécanisation et d'apport de produits chimiques

 

 

 

Au bord du marais salant, une cabane de paludier

Les outils utilisés dans les marais salants ont peu changé au cours des siècles et sont pour la plupart en bois :

-Le las : pour la récolte du gros sel

-La lousse à fleur de sel : pour cueillir la fleur de sel à la surface

-La lousse à ponter : pour la réfection des ponts

-Le rateau à limu : pour ratisser les algues vertes

-La cesse : écope à bras qui sert à pomper l'eau

-La boyette : c'est la pelle du paludier qu'il utilise pour l'entretien des marais salants

-Le boutoué : sert pour repousser la vase avant la récote... et bien sûr

- La brouette : pour transporter le sel, elle peut contenir jusqu'à 150 kgs de sel

Le métier de paludier s'est surtout transmis de père en fils jusqu'en 1978, maintenant il existe en Loire Atlantique un brevet professionnel responsable d'exploitation agricole option saliculture

La relève est assurée par de jeunes paludiers et...paludières, car il y a des femmes dans cette profession

Avis aux blogueuses intéressées par cette profession.... car ne dit-on pas que le sel conserve...

 

09:55 Écrit par oioi dans SPECIALITE FRANCAISE | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Merci pour ce beau reportage !
Je suis déjà allée à Guerande, mais de revoir les photos, j'y retournerai bien !
bonne journée
bisous
Christiane

Écrit par : Christiane | 28/11/2011

Coucou ma OIOI !

Souvenirs de Guérande il y a plus d'un an et j'ai aimé cette ville et les marais salants .
Quel boulot ont les paludiers , je me souviens d'en avoir vu un à Guérande .
Pas loin de l'Océan qui me manque , si tu le vois salut le pour moi .
Ce matin gris et voilà le soleil depuis midi . Bon après-midi et gros bizoux au Bretons de nous deux !
Françoise ...

Écrit par : françoise la comtoise | 28/11/2011

Malheureusement pour moi j'en consomme un peu trop et il durcit les artères .Mais bon je n'ai pas de tension ou hypertension ,alors.bises

Écrit par : heraime | 28/11/2011

C'est un métier où il faut de la connaissance et de la force physique , les marées , le soleil et le vent font le reste sur les salines .
Très interessant reportage , avec la liste des outils dont se sert le paludier . La vidéo nous décrit parfaitement ce travail par étapes .
Je n'ai jamais utilisé de la fleur de sel . Faut être connaisseur et savoir l'employer .
Merci de nous avoir fait connaitre Guérande , une cité qui a gardé ses remparts et qui vit sainement avec la nature .Merci Françoise , gros bisous .huguette .

Écrit par : macary huguette | 28/11/2011

Beau reportage qui nous fait connaître le sel de Guérance.
Il y a quelques temps je trouvais des chipolatas "au sel de Guérance". Elles ont du être remplacées par d'autres marques à prix moins élevés ?
Passe une bonne journée.Josiane.

Écrit par : josiane | 29/11/2011

Voilà une note qui ne manque pas de... sel, mais à consommer avec modération... !
Bonne soirée, bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 29/11/2011

Bonjour Françoise

Merci pour cette collection de termes techniques désignant les outils du paludier. Comme beaucoup, nous avons visité Guérande, ses remparts et ses musées, fouiner dans une brocante et trainé un peu du c$oté des salines, manière de repartir avec quelques paquets de sel.

Aujourd'hui ce produit est banal, mais il suffit d'avoir pendant quelques jors un régime sans sel pour se rendre compte de ce que ressentaient celles et ceux qui étaient éloignés des zones de production, bords de mer et mines !!



Bises

Christian

Écrit par : Christian | 10/12/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique