logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/01/2010

LE CRAQUELIN

Le craquelin, survivance culinaire du moyen-âge : les échaudés, ils étaient très populaires au 19e siècle

                                                                                            

P1010103.JPG
Le boulanger et sa femme tableau du peintre hollandais Jan Steen 1638
P1010115.JPG
Pétrissage
P1010114.JPG
Découpage des pâtons
P1010113.JPG
Emporte-pièces manuels pour piquer et découper la pâte, les craqueliniers se servaient aussi de la partie pointue d'une corne de vache pour piquer la pâte de 4 ou 5 trous pour éviter les boursouflures
P1010104.JPG
Le laminage et le piquage
La composition de base de la pâte est très simple : eau, farine, et oeufs, on peut ajouter aussi levure, beurre ou sucre
P1010105.JPG
Découpage à l'emporte-pièce
P1010106.JPG
Les craquelins sont échaudés
P1010107.JPG
Puis transférés dans des baquets d'eau froide
P1010108.JPG
Après égouttage ils sont étendus sur des toiles de lin pour sécher en surface, puis placés sur des plaques avant enfournement
P1010109.JPG
P1010116.JPG
Tout chaud ! en voulez-vous ?
P1010112.JPG
Différentes sortes de craquelins
P1010117.JPG
Et ceux que je mange, accompagnés de confiture ou de pâte à tartiner au chocolat hum !
P1010110.JPG
Au marché de Trémereuc avant 1910 : Les marchandes de craquelins

09:26 Écrit par oioi dans VIE QUOTIDIENNE | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Coucou OiOi !

Je ne connais pas les craquelins c'est Breton ces gourmandises ?
C'est tout un art de faire ces gâteaux , échaudés et cuits au four .
Cela ne doit pas être dégeu .... hum ! ça donne envie avec la confiotte .
Plein de bonne chose de Bretagne que je ne connais pas .
En Franche-Comté nous avons les sèches .
Ici soleil et gelée nocturne , froid sec .

Bon lundi à vous deux et bizoux de nous Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 04/01/2010

Hum, encore de bonne chose mais à consommer avec modération surtout après les fêtes. Il ne faut pas aller en Bretagne pour faire le régime.
Amitiés
Huguette D

Écrit par : Huguette D | 04/01/2010

Ta survivance culinaire du Moyen âge, m'a emballée, car je suis gourmande, surtout des choses simples, à l'ancienne, mais je doute de mes talents de pâtissière pour réussir...alors, je contemple.


Bises et merci
hélène

Écrit par : hélène | 04/01/2010

On ne craquait pas pour les craquelins à Sissonne ....mais pour les oublies, oui !!!
Bonne et heureuse année !!
Tous mes voeux ..

Écrit par : Bernard | 04/01/2010

Je ne connais pas cette patisserie qui me parait bien appéttissante mais c'est tout un travail pour les faire Gardes m'en quelques uns je vais au sport je passerai au retour Bises et bonne soirée Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 04/01/2010

Une patisserie qui doit se conserver longtemps..
Ils m'ont fait craquer..
Merci Françoise , de nous les faire connaitre.
Bonne soirée. bises ...huguette .

Écrit par : macary huguette | 04/01/2010

Bonjour Françoise

Nous venons de lire, Christiane et moi, ta préparation des craquelins, que j'ignorais totalement. C'est la première fois que je vois de la pâte ébouillantée , refroidie et séchée avant d'être cuite. Je regrette de ne pas les avoir goûté lors de notre voyage en Bretagne. Ils ne doivent pas être présents dans toutes les boulangeries, car de mémoire, je ne me souviens pas d'en avoir vu.

Merci pour cette note.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 06/01/2010

Coucou, mie Françoise... Voilà encore un petit gâteau que je ne connaissais pas . Mais, c'est très long à faire. Comment est-ce au final
un biscuit dur ou tendre. est-ce doux? Est-ce que c'est encore répendu ou local. Ah! voila bien des questions du noélus
Quand aux tableaux de la dame . C'est surprenant comme style et très beau. Elle a dû se régaler à peindre toutes ces scènes rurales. Bonne soirée Françoise et plein de bisous des Alpes très très foides Noélus

Écrit par : l'Alpin | 07/01/2010

Votre article est remarquablement parlant !
Un conte dit « la merveilleuse origine des craquelins » !
En complément d’une version vidéo, je vous livre le texte de référence d’Eugène Herpin, lequel suggère que sa fantaisie irait bien pour la période de Noël !…
Je donne l'adresse de votre article à la fin du mien
http://contes-et-merveilles.over-blog.com/de-la-merveilleuse-origine-des-craquelins

Écrit par : mathias | 10/08/2013

bonjour,
j'en fais aujourd'hui, parfumer à la vanille pour le goutter de mon fils (3 ans), c'est une recette normande , comme quoi les bretons essaye de tout recupérer (comme pour le mont st michel )
en tout cas n'hésitez pas à perpétuer c'est belle recette , aujourd'hui peut de gens prennent le temps pour ça
bonne dégustation

Écrit par : Ali | 20/09/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique